« Transition Énergétique France » : 1ère opération d’investissement dans le plus grand parc photovoltaïque d’Europe

PDF

Créé en juillet dernier, ce fonds de capital Investissement dédié aux énergies renouvelables vise un deuxième closing au cours du premier trimestre 2015.

Trois mois après la création de son Fonds Transition Energétique France, ACOFI annonce la conclusion d’une première opération avec son investissement dans le plus grand parc photovoltaïque d’Europe constitué de plusieurs centrales représentant une puissance globale de 300 MWc. Ce projet, situé sur la commune de Cestas, près de Bordeaux, a été développé par Neoen, l’un des principaux producteurs d’énergie renouvelable indépendant.

Trois mois après la création de son Fonds Transition Energétique France, ACOFI annonce la conclusion d’une première opération avec son investissement dans le plus grand parc photovoltaïque d’Europe constitué de plusieurs centrales représentant une puissance globale de 300 MWc. Ce projet, situé sur la commune de Cestas, près de Bordeaux, a été développé par Neoen, l’un des principaux producteurs d’énergie renouvelable indépendant.

ACOFI Gestion acquiert pour les clients de son Fonds Transition Energétique France, 48 MW en cumulé, aux côtés de 8 investisseurs de renom.

La construction de chacune des centrales est confiée à un consortium Eiffage-Clemessy / Schneider Electric / Krinner, qui en assurera également l’opération et la maintenance. L’investissement global du projet est supérieur à 360 millions d’euros. Ce parc sera directement raccordé au réseau à très haute tension, et entrera en service en octobre 2015. Il produira chaque année plus de 350 gigawattheures, ce qui correspond à la consommation électrique de l’ensemble de la population de Bordeaux.

Transition Energétique France est un FPCI (Fonds Professionnel de Capital Investissement) dédié aux énergies renouvelables. Le fonds investit dans des sociétés de production d’électricité d’origine photovoltaïque, et marginalement éolienne, situées en France métropolitaine. La stratégie d’investissement menée par l’équipe de gestion vise à faire bénéficier les investisseurs des revenus prévisibles que procurent les infrastructures énergétiques acquises à un moment où les tarifs de rachat réglementés de l’électricité sont désormais proches des « prix de marché ». L’objectif est d’offrir aux investisseurs sur un horizon de 8 ans un TRI attractif de 8 à 10%, avec une distribution de revenus récurrents dès la deuxième année.

«La finalisation de cette première opération est un succès et nous sommes fiers d’apporter aux investisseurs qui nous font confiance le bénéfice d’une opération de référence. Cette opération conforte notre projet de déployer au sein de Transition Energétique France près de 200 M€ d’investissements à l’actif du fonds ». souligne Philippe Garrel, Directeur du fonds Transition Energétique France.

« Les infrastructures photovoltaïques sont des actifs pérennes qui génèrent des flux sécurisés dès les premières années d’exploitation et sur longue période. Le momentum est très favorable pour constituer un portefeuille homogène de centrales dont les tarifs de vente d’électricité sont à la fois garantis et proches des tarifs de marché. Cette opération doit nous permettre de compléter l’encours du Fonds à hauteur de 60 M€ à l’issue d’un second closing que nous envisageons au 1er trimestre 2015.» complète Guillaume de Charry Responsable du développement d’ACOFI Gestion.